Rôle principal de l’urée chez les ruminants

L’urée est une source d’azote non protéique utile pour la croissance des bactéries ruminales.

L’urée peut être utilisée pour corriger les fourrages grossiers pauvres en azote (paille, ensilage d’herbe, mais aussi ensilage de maïs avec un taux d’amidon élevé mais pauvre en azote soluble).

L’urée contribue à améliorer l’efficacité alimentaire des animaux, dans le cas de régimes équilibrés.

Recommandations

Recommandation pour les vaches laitières : 25 g/100 kg de poids vif.

Recommandation pour les bovins à viande : 30g/100 kg de poids vif.

Pas de supplémentation en urée dans les productions caprines et ovines.

Utilisation

Mode d’emploi : Ruminants avec un rumen fonctionnel.

Un excès d’ammoniac, c’est à dire qui dépasse la capacité des bactéries à l’utiliser, entraîne une forte diffusion vers la veine porte et le foie. Cet ammoniac sera transformé en urée par le cycle de l’urée.

ATTENTION : il faut tenir compte des besoins des animaux, pour éviter l’excès d’urée dans le lait, dans l’environnement et limiter le risque d’alcalose ruminale.

NEW ACQUISITION

For more information, read the press release.